Qui d’autre veut éviter cette couteuse erreur de webentrepreneur ?

Je sais que je vous ai déjà parlé de ce sujet dans un article précédent mais comme je suis en pleine intégration de ces nouveaux concepts, je vous en reparle !

Quand j’ai monté ma boîte internet, je travaillais SEUL. Vraiment seul.

Je créais les blogs WordPress seul, je créais toutes les bannières et les pages de vente seul, je faisais ma promotion seul (republication d’article, échanges de liens, partenariats, adwords, etc…), je m’occupais du service client seul et du référencement de mes sites – vous l’avez deviné – seul.

C’est d’ailleurs impressionnant à quel point l’enthousiasme et la discipline de travail peuvent porter une petite webentreprise… un temps.

Recruter ou stagner

Mais après trois ans de travail sans aucune aide, j’ai compris que je ne pouvais pas continuer à fonctionner comme cela. J’avais même une raison concrète de commencer à chercher de l’aide : ma boîte stagnait.

Je suis arrivé au constat que beaucoup d’autres ont fait avant moi : votre boîte est limitée dans sa croissance si c’est vous qui faites tout le travail !

Avec un timing assez remarquable, c’est à ce moment là que je suis tombé sur le Internet Business Manifesto de Rich Schefren.
C’est un eBook gratuit écrit par un « gourou » de l’emarketing US, qui a eu un fort impact dans le petit monde des emarketeurs (téléchargé plus d’un million de fois).

Pour en extraire l’essence (je vous recommande de le lire), ce manifeste explique que les entrepreneurs du net ont tendance à TOUT faire seul et que leur temps est finalement très mal employé. Bref, ils sont improductifs.

J’avais l’intuition depuis un moment que c’était mon cas. Cette lecture me l’a confirmé… Et pourtant j’ai eu beaucoup de mal à me décider à changer la situation !

Et puis doucement, j’ai réussi à changer mon état d’esprit. J’ai enfin commencé à penser systématiquement à comment déléguer les tâches que je ne faisais pas si bien moi-même.

A cette époque (début 2009), j’ai donc pris deux décisions concrètes :

  • premièrement, prendre une assistante indépendante à mi-temps pour s’occuper du service client et autres tâches à faible valeur ajoutée.
  • deuxièmement, faire appel à un prestataire technique pour tout le développement.
  •  

Le changement ne s’est pas fait attendre. D’un coup, j’ai pu démarrer plusieurs nouveaux projets, les lancer plus vite et dégager plus de temps pour faire ce que j’aime et ce qui rapporte le plus à ma boîte. Un petit miracle !

Si vous débutez aujourd’hui dans le web, je ne vous conseille pas d’attendre aussi longtemps que moi pour vous entourer.

Les barrières psychologiques

Si vous avez envie d’étendre vos activités et d’augmenter votre chiffre d’affaire, vous avez besoin de gens. Ce que je vous recommande de faire, c’est donc de penser à outsourcer et déléguer dès le premier jour.

Je sais bien que quand lancez votre boîte sur internet, vous avez un budget serré. Vous souhaitez attendre que votre CA décolle pour outsourcer. Je suis passé par là.

J’ai même eu cette mentalité fermement ancrée pendant 3 ans et c’est certainement la plus grosse erreur que j’ai faite.

  • Je voulais avoir un contrôle total sur mon entreprise.
  • Je voulais garder tous les profits en faisant TOUT le travail moi-même.
  • Je ne voulais pas commencer à déléguer/outsourcer/embaucher avec un budget si limité.
  • Je pensais qu’il serait impossible de trouver les personnes adéquates pour des tâches aussi spécifiques.
  •  

Une belle brochette d’excuses. La réalité : je n’étais pas assez mûr en tant qu’entrepreneur, pour atteindre le palier suivant avec ma boîte !

J’étais content de rester dans mon petit cocon confortable et prévisible d’entrepreneur solo. La situation présentait finalement une certaine sécurité. Je travaillais dur, tout dépendait de moi et je maîtrisais… Je m’en sortais en tant que webentrepreneur, je gagnais ma vie.

Mais je gâchais énormément de temps et d’opportunités financières parce que j’étais trop occupé à coder mon blog WordPress, à faire des échanges de liens ou à placer des liens sur le web pour mon référencement.

Ces heures là, j’aurais pu les allouer à des tâches plus importantes et plus profitables.

C’est une leçon que j’ai apprise avec le temps, et qui m’a bien coûté. Et si vous démarrez aujourd’hui dans le web, ne faites pas la même erreur.

Actions Concrètes

D’ailleurs, si j’avais un seul conseil, ce serait de commencer immédiatement à travailler avec un développeur, surtout si vous n’êtes pas vous-même un bon technicien. C’est la base.

Je ne vous dis pas de tout déléguer sans comprendre comment ça marche. Au contraire, je pense qu’il est préférable de connaître et comprendre les bases.

Par exemple en technique, savoir mettre en place un blog WordPress sur un serveur, le configurer, ajouter les bons plugins, etc… Mais vous n’avez pas forcément besoin de le faire vous-même par la suite.

Ensuite de je vous recommande de trouver quelqu’un pour gérer l’administratif et le service client.

Au début le service client représente peu de travail. Mais plus votre business grandit, plus vous avez de demandes liées au service client. Le SAV consomme beaucoup de temps pour une valeur ajoutée limitée.

Si vous avez peur au début, de ne pas savoir comment occuper cette personne, vous pouvez aussi lui déléguer des tâches simples comme la recherche, la création de systèmes et de process, le suivi de votre calendrier, les tâches techniques de base (acheter un nom de domaine, un service d’hébergement, etc…).

Il existe de plus en plus d’assistantes freelance que vous pouvez employer en fonction de vos besoins.

Pensez long terme

L’argent reste LA grande barrière psychologique à l’outsourcing. Dépenser de l’argent qu’il pourrait économiser en faisant lui-même, est un concept dur à accepter pour le webentrepreneur.

Pourtant, mon expérience me montre qu’il faut prendre un risque maîtrisé de ce côté-là (sauf si vous n’avez vraiment aucun cash). Je ne vous dis pas d’embaucher deux personnes alors que vous n’avez pas de quoi les payer et de crasher votre boîte en 6 mois.

Pensez à des solutions plus souples et adaptées à vos besoins si vous êtes limité sur le budget : prestataires, auto-entrepreneurs etc…

Si vous vous projetez dans le futur, faire appel à des prestataires dès le début vous permet d’atteindre vos objectifs plus rapidement.

En plus, le fait de commencer tôt à travailler avec des prestataires vous permet de lier des relations professionnelles pendant que votre boîte n’est pas encore noyée sous le boulot. Ainsi, au lieu d’embaucher des gens à la va-vite et dans l’urgence, vous avez tout le temps de trouver les bonnes personnes et de créer des relations de travail efficaces.

Quand le travail commencera à affluer, vous aurez déjà une équipe formée et efficace.

De votre côté, vous avez certainement 2 ou 3 tâches clés qui rapportent beaucoup à votre entreprise (relations avec les partenaires majeurs, stratégie marketing, etc…).
Concentrez-vous sur ces tâches et déléguez tout le reste. Evidemment, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Mais c’est la situation idéale que vous pouvez viser.

Si le fait d’outsourcer et de déléguer vous coûte de l’argent à court terme, vous récupérez du temps que vous pouvez réinvestir dans des activités à ROI élevé.

En conclusion, tout au long de la création de votre webentreprise et a fortiori dès son lancement, pensez à bâtir une équipe.

Vous allez rencontrer une belle résistance intérieure (j’en sais quelque chose) donc n’essayez pas de vous précipiter. Allez-y lentement mais sûrement en gardant toujours en tête que déléguer et créer une équipe est fondamental pour votre boîte.
N’attendez pas aussi longtemps que moi pour ancrer cette réalité dans votre cerveau !

Boris S.
blogueur/outsourceur

Sur le même sujet
Les 7 clés du succès d’un web-entrepreneur… dont on ne vous parle jamais
Le R.O.I. des réseaux sociaux
Découvrez le Business Model Nouvelle Génération
Téléchargez L’ebook Gratuit « 21 Jours pour Bloguer comme un Pro »
34 Commentaires
  • C’est vrai que sous-traiter des taches est une solution pour ne pas être submerger par trop de travail. Mais cela a un cout. Pas toujours possible de le faire pour une entreprise.

  • Bonjour boris !

    Je suis de ton avis.

    Sous-traiter ses tâches est l’une des meilleures façons pour être productif.

    Que ça soit online ou offline !

    Quand il y a un truc qu’on doit faire et qu’on a pas les compétences nécessaires pour le faire, le mieux serait de le outsourcer.

    Ainsi, on trouve du temps à consacrer à d’autres projets.

  • Merci Boris pour ce billet et la référence aux assistantes freelance.

  • L’outsourcing peut etre intéressant à la condition sinequanone de ne pas avoir besoin de passer et repasser constamment derrière la ou les personnes

  • Je suis d’accord de déléguer, d’embaucher pour faire évoluer mon entreprise.
    Mais comment on fait quand on est sous le statut auto entrepreneur.
    Pas moyen de faire.
    On est sois obligé de continuer comme ça.
    Sois de faire évoluer le statut de l’entreprise.
    C’est compliqué.

  • Vos conseils sont très pertinents et éducatifs
    .-= Dernier article de Docteur8 : développement économique =-.

  • Merci pour l’article :-).

    Je ne suis pas encore entrepreneur moi même, mais il est vrai que faire appel à des experts dans leur domaine (freelance) en matière de business web augmente la crédibilité et le professionnalisme d’un site. Le CA s’en suit forcement après je pense.
    J’ai pu le remarquer en affiliation où des sites ont évolué et grossi grâce à cette pratique.

    Bonne continuation avec ce blog :-D
    .-= Dernier article de Jérôme : Le buzz pour échouer =-.

  • Super intéressant, merci pour ce retour d’expérience que l’on peut que approuver. La barrière psychologique, c’est toujours la plus dure à franchir !

  • c’est fou ce que finalement on a tous les meme idees et qu’on ait tous passé par là,à faire les meme erreurs et à tirer les meme leçons;) blog excellent en matière de marketing.

  • c’est vrai ce que tu dis, finalement je fais aussi beaucoup de choses qui me déconcentrent ou qui font que je m’eparpille parfois à régler des problèmes qui m’eloignent de mon coeur de métier.
    Recentrage imminent !

  • Déléguer dès le début c’est prendre un gros risque financier, surtout si on n’a pas déja un volume d’activité permettant de supporter cet investissement initial, par contre il est clair que pour faire évoluer son business il faut passer par la, cet article le décrit parfaitement.
    .-= Dernier article de Aurelien : Leave Out All The Rest – Linkin Park =-.

  • On commence en général seul pouvoir dégagé un salaire à quelqu’un en france à moins de le payer au smic vu le systéme français actuel ses difficiles.

    J’aurai plutôt tendance à dire qu’il faut voyager léger :)

    Il y a effectivement la solution de faire appel à un auto entrepreneur.
    .-= Dernier article de greg : Le référencement =-.

    • Boris S
      Répondre

      @greg : « voyager léger », j’aime l’expression. Il faut y aller prudemment, certes. mais savoir aussi prendre le risque à un moment d’investir (même modérément en n’embauchant pas tout de suite) pour se libérer du temps.

  • Bonjour
    Je commence aussi seule, mais je considère cela plus en un temps de formation car pour l’instant je ne suis qu’en création d’entreprise.
    Vous avez raison, même si je sais que je ne continuerai pas à gérer les aspects techniques du web, il faut s’y coller au départ pour vraiment comprendre et apprendre.
    Tout comme je sais qu’au niveau compta et administratif je devrai déléguer.
    Dans la préparation de mon business plan, je prévois donc d’emblée ces deux postes, cela augmente le besoin de financement mais cela permet, je pense, de démarrer sue une base plus réaliste.
    Il m’a fallu un certain temps pour le comprendre et cela remet en cause les solutions apparemment faciles comme le choix d’un régime d’auto-entreprise.
    C’est un projet qui prend une autre envergure , cela peut faire davantage peur mais c’est, à mon avis, plus viable à long terme.
    .-= Dernier article de sylvie : Montrer notre savoir faire sans un blog. =-.

  • C’est une belle philosophie basée sur l’optimisme et la volonté d’action mais elle ne doit pas faire oublier une certaine prudence : qui va piano va sano.

  • Article très intéressant ! Malheureusement très peu d’entrepreneurs se concentrent réellement à ajouter créer et développer la valeur ajouté de leur bébé tout en déléguant les taches techniques à un tierce.

    Je reviendrai,
    Yoann

  • Je suis d’accord avec l’article mais il faut avoir les moyens de déléguer aussi. Au démarrage il y a forcément un moment où l’entrepreneur fait tout… jusqu’à ce qu’il trouve l’argent nécessaire pour se développer.

  • Bonjour,
    J’étais également seul pendant un bon petit bout de temps pour lancer ma boutique enligne (environ 2 ans de solitudes) J’ai connu un boom lorsque j’ai commencé à recruter …
    Merci pour ce rappel
    .-= Dernier article de Ecommerce Wall : Pas besoin de Google Adwords pour vendre sur Internet – exemple avec la boutique en ligne Montres and Co =-.

    • Boris S
      Répondre

      désolé pour le retard dans les réponses, je reviens d’un voyage exceptionnel en Afrique du Sud…
      @ecommerce wall : oui on passent tous par ce cheminement je crois.
      @Caro, Yococo : je préconise surtout de développer cet état d’esprit tôt; même si les moyens ne suivent pas tout de suite. Dès que vous aurez un peu de marge financière, vous serez prêt à recruter/déléguer et votre entreprise progressera plus vite. Le risque si l’on essaie de tenir seul le plus longtemps possible, c’est de considérablement freiner la croissance de sa webentreprise.

  • Un très bon article, il est vrai qu’il faut oser arrêter de travailler seul mais si tu es auto-entrepreneur ou profession libéral c’est assez complexe…
    J’attends encore quelques années pour déléguer :)
    .-= Dernier article de Gael : Projets pour 2010 =-.

  • Très bon article, j’en arrive également au stade où je commence à songer à éventuellement peut-être envisager de déléguer certaines tâches…

    Pour l’instant, je délègue tout le webdesign, et là je songe à embaucher un programmeur pour un projet spécifique. Pour la télésecrétaire, on verra plus tard, mes communications personnalisées avec mes prospects et clients, et ma disponibilité, font partie de mon branding (comment ça « suicidaire à long terme » ?! ^^).

    Par contre, je m’interroge tout de même au niveau des coûts. Engager, c’est bien joli, mais les salaires, c’est ce qu’il y a de plus cher… Est-ce que vraiment tes employés te permettent de générer plus que ce qu’ils te coûtent ? Aussi, tout dépend si tu travailles avec des français, ou avec l’asie ou l’europe de l’est… Bref, n’hésite pas à m’en dire plus, ça m’intéresse.

    Enfin, j’ai tout de même envie de nuancer un point, lorsque tu dis qu’il faudrait songer à outsourcer « dès le premier jour ». Il y a deux raisons qui me font penser le contraire :

    1) Le processus dont tu parles dans ton post qui mène à réaliser par soi-même « non, je ne peux pas continuer à tout faire tout seul » me paraît d’une importance fondamentale. C’est une expérience qui doit être expérimentée…

    2) En faisant tout soi-même au début, on est beaucoup plus performant par la suite lorsqu’il s’agit d’outsourcer. On sait ce que représente l’installation d’un WordPress, par ex, alors on peut mieux savoir quoi demander, quoi exiger, ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, etc…

    Bon, sur ce, je retourne sur Skype discuter avec mon programmeur préféré ! ^^

    Merci pour ce très bon article !

    Dushan

    • Boris S
      Répondre

      @Dushan : Merci de ton commentaire.
      Je recommande au début de miser sur des prestation sur mesure (assistante indépendante , auto entrepreneurs etc…) comme ça c’est vraiment adapté à tes besoins et tu peux maîtriser tes coûts.

      Par rapport à tes objections, je conseille justement de savoir faire et comprendre la tâche en question, et ENSUITE de la déléguer. Cela permet effectivement de mieux déléguer et de mieux contrôler.

  • Merci Boris pour cet excellent article.
    C’est gentil de mettre l’accent sur l’intérêt d’avoir recours à une assistante indépendante…
    Céline, télésecrétaire freelance ;-)
    .-= Dernier article de Céline : Trouver des clients =-.

  • Boris S
    Répondre

    @Franck : je sais ce que c’est : ) Je reste moi même prudent et en même temps j’essaie de vraiment garder ce principe en tête pour ne pas retomber inconsciemment dans les travers du soliste pathologique !

    @plojea01 : 100% d’accord. Encore une leçon que j’ai appris avec l’expérience. On peut lire 200 articles et 5 bouquins sur un sujet, penser être devenu un expert dessus, puis passer une journée avec un VRAI expert qui s’avère plus enrichissante que les 100 h passées à étudier de son côté; C’est ce qui m’est arrivé avec le référencement ! c’est bien d’apprendre les bases soi-même mais pour vraiment maîtriser un sujet rapidement, rien ne vaut un coaching.

    @Laurent : la plupart des web entrepreneurs que je connais bossent 7 jours sur 7 et 12 h / jours. il s’en sortent mais paient un prix élevé. moi même j’étais longtemps empêtré dans ce rythme avant de passer à… 6 joru sur 7 : )
    plus sérieusement, les seuls web entrepreneurs qui s’en sortent vraiment bien seul sont les experts qui font figure de référence dans un domaine et qui peuvent faire du consulting à prix très élevé. C’est peut-être ton cas dans le référencement. Mais il y a peu d’élus. Faut une parfaite maîtrise de son sujet et un réseau solide.

    @kiapp : souvent une fois passé le temps d’apprentissage, même un stagiaire un tant soit peu dégourdi peut nous faire gagner un temps fou.

    @Gilker : j’attends l’inauguration !

  • J’adhère complètement à ces principes (dont Tim Ferriss est l’un des gourous pour compléter la partie référence ;-).
    Pour ma part, le lancement de notre projet était lié à la constitution d’une équipe cohérente car nous savions dès le départ que nous ne pourions pas tout faire nous même.
    En plus, je pense que trouver et convaincre des associés de vous rejoindre et de mouiller le maillot pour un projet est une preuve de la valeur de celui-ci (vous l’avez au moins vendu à d’autres personnes….on se rassure comme on peut ;-)

  • Très bonne analyse… se concentrer sur sa valeur ajoutée. Effectivement délégué semble difficile et le temps de formation ( pour l avoir tester avec des stagiaires ) apparait comme une perte de temps du type « bon je vais le faire j irais plus vite ». mais au final je pense que tu as raison

  • C’est bien beau en théorie, mais déléguer entraîne d’autres complications (en interne et en externe).

    Au final, il n’existe pas de situation idéale car chacune implique des problèmes.
    C’est plutôt à chacun de trouver son rythme et surtout d’adapter son modèle plutôt que s’entêter. Faut savoir se lancer, mais surtout tirer la prise dès que coince.

    Dans mon cas, j’ai commencé tout seul et ensuite je suis passé par toutes les possibilités possibles et imaginables pour croître.
    Ben je préfère largement être tout seul. Franchement, j’ai beaucoup moins mal à la tête!

    Mon conseil est de tenter l’expérience par vous même car il n’est jamais possible d’adapter la théorie à plat pour chaque situation personnelle.
    .-= Dernier article de LaurentB : Comment vivre avec son fake =-.

  • Bonjour et merci pour cet article vraiment très intéressant !
    Je pense que ta logique, s’applique également à bien d’autres corps de métiers.

    Encore merci.
    .-= Dernier article de zefulon : 6° : La prochaine évolution de l’homme : l’homo rétractus =-.

  • Excellentes observations.
    On peut aussi ajouter que l’apprentissage individuel demande beaucoup plus d’efforts que d’aller chercher conseils auprès d’experts.
    Une connaissance générale est nécessaire pour guider et donner du sens sans toutefois se substituer à l’expert.

    Salutations!

  • Ton analyse est brillante, je préciserais juste que « pensez à outsourcer dès le premier jour » ne signifie pas outsourcer de suite mais se préparer à les faire d’ici 12 mois.

    Tu sais que comme toi je suis partie de rien et il est clair qu’il faut maitriser un minimum les tacher que l’on souhaite confier car les délégués feront rarement aussi bien que l’entrepreneur ( mis à part pour le technique ).
    .-= Dernier article de Rudy : Netlinking: Analyse du mininet “Butterfly” =-.

    • Boris S
      Répondre

      @ rudy, siegfried : vos comments étaient dans les spams. Sacré Akismet !
      Rudy, c’est exactement ça, c’est un ETAT D’ESPRIT à acquérir dès le début , sans pour autant vouloir tout déléguer alors qu’on n’en a ni le budget, ni les compétences.

  • J’ai encore tendance à pêcher par excès de prudence. Il n’y a vraiment que quand je suis sûr d’un projet et que je sais que je vais rentabiliser que je fais appel à des prestataires extérieurs. Peut-être aussi parce que il m’est arrivé d’être déçu par la qualité du travail fourni en retour. Par contre, quand on trouve la perle rare, on ne la lache plus :-)

  • Bonjour,
    Merci pour cette analyse.

    J’ai fais le même constat et j’ai opté pour la création d’un collectif de chef de projets, développeur, graphiste, webrédacteur et webmarketeur.

    Du coup on est tous expert dans un domaine particulier. Et plutôt que de passer des heures devant une feuille de styles CSS ou une maquette photoshop … je délègue.

    Par contre je n’arrive pas à passer le pas du secrétariat mais ce post m’encourage vraiment à le faire !!

    Merci.

    Siegfried Burgeot – http://www.webarchitect.fr

  • Excellent article, merci.

Postez votre Commentaire

Votre Commentaire

Nom*
Site Web