5 Leçons de Business Essentielles que j’ai Apprises au cours de cette Année
Par Boris
59 Commentaires

back 5 Leçons de Business Essentielles que jai Apprises au cours de cette Année

Bonjour à tous,

Une année s’est écoulée depuis mon dernier post.

Pourquoi cette longue absence ?

Parce que fin 2010, j’ai voulu résoudre cette équation complexe :

« comment doubler le CA de ma société, tout en divisant par deux le temps passé à travailler sur mes sites qui rapportent ? ».


Pourquoi ? Pour le challenge. Parce qu’il n’y a pas de stagnation en business (soit en progresse, soit en régresse…). Parce que je voulais travailler plus sur mes projets à long terme au lieu d’être focalisé sur le court terme. Enfin, de manière plus pragmatique, certains changements dans ma vie personnelle (oui, je suis désormais un jeune marié!) ont fait que je devais accroître mes revenus.

Et résoudre cette équation nécessitait quelques mesures drastiques… dont l’arrêt temporaire de maboitecartonne.

J’adorais écrire sur maboitecartonne, j’adorais avoir des débats enflammés avec vous dans les commentaires… mais j’ai dû me rendre à l’évidence : faute de temps pour le monétiser, MBC ne faisait pas grand chose pour me nourrir à la fin du mois !

Le Bilan

Oui, j’ai réussi à doubler mon CA (et un peu plus encore).

J’aime moins communiquer sur mes chiffres que certains autres blogueurs (une pudeur française tenace).
Mais j’ai atteint aujourd’hui le CA dont je rêvais – sans trop y croire – quand j’ai commencé à vendre des produits d’information en 2007. (pour en savoir plus sur mon parcours, vous pouvez lire la page à propos).

Non, je n’ai pas réussi à diviser par deux mon temps de travail sur mes sites de niche.
Mais j’ai suffisamment dégagé mon emploi du temps pour pouvoir consacrer un jour et demi à deux jours par semaine aux projets à plus long terme (projets qui incluent « réécrire pour maboitecaronne »!)

De l’autre côté du S

La plupart des entreprises connaissent un développent en S, à savoir un palier de stagnation/stabilité, suivi d’une phase de progression soutenue, suivi d’un nouveau palier de stagnation, lui même suivi d’une phase de croissance forte, et ainsi de suite…. (cf. schéma ci-dessous).

Cycle de croissance dune entreprise 5 Leçons de Business Essentielles que jai Apprises au cours de cette Année

Ma société n’échappe pas à cette règle. Après une progression initiale modérée, elle a connu une progression « brutale » (premier doublement du chiffre d’affaires) entre septembre 2009 et mars 2010… Avant de rentrer dans une nouvelle période de stagnation d’avril à décembre 2010 et de repartir en mode « conquête » depuis une dizaine de mois.

Bien entendu, chaque nouvelle phase de progression implique plus de travail, de compétences, de complexité, de savoir-faire ; chaque palier est plus dur à franchir que le précédent…

Au cours de ces 12 derniers mois, j’ai donc dû accroître mes compétences, entrer en contact avec de nouveaux prestataires de talent et changer beaucoup de choses dans ma boîte : organisation, stratégie marketing, technique, partenariats, collaborateurs, etc…

Alors pour bien redémarrer sur MBC, je vais vous livrer 5 leçons apprises au cours de cette année prolifique :

5 Leçons importantes de l’année écoulée

1) En marketing, la constance est reine.
Pour que votre effort marketing soit vraiment efficace, il doit être régulier. J’ai développé une routine hebdomadaire pour être sûr de passer du temps chaque semaine sur les leviers marketing importants pour mon activité: seo, emailing, suivi des indicateurs, split testing, ppc, etc…

Bien sûr cette routine n’est pas figée. Elle évolue presque tous les mois en fonction des changements dans mon activité et des amélioration que j’apporte à ma stratégie marketing.


2) Le bon employé / le bon freelance fait TOUTE la différence.
Chaque fois que j’ai un problème, une frustration, un goulot d’étranglement dans mon activité, c’est que je n’ai pas la bonne personne en place pour s’en occuper (ou que je n’ai personne tout court pour s’en occuper, auquel cas je suis la source du blocage !).

Bref, chaque problème trouve sa résolution lorsque pour trouvez une personne passionnée, motivée et douée pour s’en occuper.

Ce genre de recrues (freelance ou salarié), les gourous du management anglo-saxons les appellent « A players » ou « stars » (terme défini par Bradford Smart dans son livre TopGrading).

Le A player est crucial pour développer votre entreprise. Une star à qui vous donnez l’occasion de faire ce qu’elle aime et ce pour quoi elle est douée aura l’impact d’une équipe de 5 personnes moyennement douées ou motivée pour la même tâche.

Pour développer n’importe quel aspect de votre business (contenu, partenariats, design, technique, vidéo, organisation, analyse statistique, community management, etc…) trouvez une « star ».

Ne vous contentez JAMAIS d’un travail médiocre, satisfaisant. Adoptez cet état d’esprit : exceptionnel ou rien.

Mieux vaut ne pas faire quelque chose que le faire moyennement. C’est pour cette raison que j’émets beaucoup de réserves sur les services d’assistants virtuels basés à l’autre bout du monde tant vantés par d’autres : vous avez très peu de chances de tomber sur une « star ».

Je le répète, mieux vaut aucun travail qu’un travail médiocre.


3) La nouveauté paie.
J’ai lancé de nombreux nouveaux produits d’information ces derniers mois. Tous n’ont pas rencontré le succès escompté mais certains ont cartonné.

Bien sûr certains argueront que lancer beaucoup de produits n’est pas une façon optimale de bosser. Qu’il vaut mieux se concentrer sur un seul bon produit et le développer. Ce point de vue se défend.

Il n’empêche, « l’effet nouveauté » s’est toujours ressenti sur mon chiffre d’affaires à la fin du mois. Les clients aiment la nouveauté.

En plus, plus vous aurez de produit, plus vous pourrez les repackager, les vendre en packs, en abonnement… Bref, lancer pléthore de nouvelles offres sans créer de contenu supplémentaire.


4) Focus, focus, focus.
Voilà quelque chose que j’ai toujours su mais eu beaucoup de mal à appliquer : se discipliner et se focaliser sur très peu de sites (jamais facile quand on adore créer… mais salutaire).

Pour doubler mon chiffre d’affaires, j’ai focalisé mes efforts, sur deux sites pendant un an, ni plus ni moins. Pour ces deux sites, j’ai « tout donné ». J’ai fait le maximum de ce qui pouvait être fait… Au détriment de tous les autres sites et projets de mon « portefeuille », (délaissant au passage maboitecartonne).

Ce recentrage radical a payé.


5) Process is king.
Dès que vous repérez une tâche récurrente dans votre activité, créez un process pour la simplifier et l’automatiser.

Un process, c’est un mode d’emploi clair et détaillé qui explique comment effectuer une tâche précise. Votre mode d’emploi doit être si explicite que n’importe qui pourrait le lire et effectuer la tâche en question.

Une fois le process créé, déléguez-le (sauf s’il s’agit d’une tâche critique ou qui correspond à vos talents uniques).

Là aussi, je vous recommande de vous occuper de vos process régulièrement.

Notez sur un simple document word les process que vous pensez devoir créer. Puis fixez-vous un rendez-vous hebdomadaire pour créer les process qui se trouvent sur cette liste.
Ensuite, déléguez si vous le pouvez. Prenez cette habitude, et vous verrez que votre entreprise se développera beaucoup plus vite…

What’s next ?

Je vous souhaite aussi de doubler votre CA (ou bien plus!) pour l’année à venir.

De mon côté, ce que je vous promets pour 2012, c’est : 1 article par semaine sur ce blog.

Je vous prépare aussi quelques projets dont je vous reparlerai dans les semaines et mois à venir.

Boris
Comeback Kid

A Propos de l'auteur: Je m’appelle Boris Schrenzel. J’apprends aux entrepreneurs comment profiter du potentiel exceptionnel d’internet… Je suis moi-même webentrepreneur et je vis du revenu de mes sites depuis 2004.



    
59 Commentaires
  • Julien Arcin dit :

    Merci pour ces conseils, ça fait longtemps que j’en avais pas lu d’aussi bons. J’imagine que tu ne vas pas nous donner l’adresse des sites qui te génèrent du chiffre d’affaire ?

  • kamal dit :

    Hello, hello !

    J’ai aussi (beaucoup) négligé mon Blog sur le Copywriting parce que je me suis rendu compte que ce serait stupide de me focaliser dessous alors que mon blog n1 est en phase de développement régulier.

    Du coup, je te dirais pour  » 1 article par semaine  » ……. challenge accepted :)

    And yes, j’ai aussi doublé le CA. Show time in Paris ? Nah. D’abord, les Maldives ;-)

    La bise!

    • Boris dit :

      Kamal, je vois que tu as retrouvé la forme !

      Très bien cette motivation croisée. On va le tenir ce un article par semaine !

      See you après les maldives alors (lucky man)

      Bise

  • Discodog dit :

    Youpi! B. Est de retour!
    J’ai hâte de lire la suite!

  • Charles dit :

    Déjà bravo au nouveau marié !
    Je savais pas que t’avais tout un tas de sites de niche. Je suis plus ou moins ton chemin, et suis complètement en accord avec les nouveaux produits. Et puis il est plus facile de vendre aux clients que de trouver de nouveaux clients or tu ne vas pas vendre le même produit 2 fois à un client ^^.

    Je prends bonne note de ces conseils, que je vais devoir appliquer.

    Je suis exactement comme toi aussi : j’ai une tonne d’idée de sites de niche à créer, je viens de lancer un nouveau service, bref je n’arrive pas à FOCUS ! Faudra que tu me coaches ;p

    En attendant, bravo aussi pour avoir doublé ton CA en te permettant de bosser moins. De mon coté l’objectif cette année c’est de pereniser ma boite, d’arriver à rentrer dans les frais, et l’an prochain plutôt viser à doubler le CA. On en reparle bientôt ;)

    • Boris dit :

      @Charles : le focus, c’est tellement important ; pourtant je crois que c’est l’une des choses les plus dures pour un entrepreneur, qui par nature aime créer, toucher à tout, apprendre, etc…
      a f***ing paradox !

      Beaux objectifs de ton côté ; je te souhaite d’y arriver. Talk soon effectivement !

  • ludovic dit :

    Contente de te revoir Boris. Les process et LE bon freelance y a que ça de vrai. Je n’ai pas encore trouvé la perle en freelance mais niveau process ça à changé ma vie et mon business.

    Je conseille à tout le monde de passer 3 jours à plein temps à faire des process pour tout ce qui peut être sous traiter et d’automatiser le reste. Oui oui je cite un peu Tim Ferries mais s’il y a bien un truc que j’ai retenu de ce livre c’est ça alors à vos cahier des charges ;)

    • Boris dit :

      @ludo : bien dit. Moi j’ai fait ce boulot début aout 2010, je m’en souviens encore. Pendant 4-5 jours. Et ça a changé mon entreprise.

  • Je suis soulagée de voir qu’il n’y a toujours pas de recette miracle : tout est dans la motivation et la perpétuelle remise en question.

    Bravo Boris.

  • Boris dit :

    Sorry à Rudy, Charles et Marie, honteusement mis en spam par un akismet de plus en plus parano ! Préjudice réparé.

  • Tu vois un S quand beaucoup doivent accepter un W.
    Bravo :)

  • fabrice dit :

    Bon retour:-) C’est vrai donc, se marier coûte cher:-)

    Bon courage!

  • Bon retour et mes félicitations pour votre union…

    Prendre un peu de recul permet très souvent de se repositionner et de redevenir efficace.

  • Doubler le CA chapeau bas!! Si en plus tu divises par 2 tes heures, cela fait 400% de productivité…

    Une sacré performance!

    • Boris dit :

      Guillaume, je n’ai pas tout à fait réussi la partie « diviser mon temps de travail par 2″ ; on va dire que ça fait du 300% ! ; )
      Mais je ne travaille pas moins, j’ai juste une meilleure répartition entre travail sur mes projets long terme et travail sur l’opérationnel court terme. (une différence qui à mes yeux change tout!)

  • Pierre dit :

    Yes, ça c’était un comeback attendu ! Tout s’explique maintenant. C’est à croire que tu as parfaitement appliqué le business manifesto. ;-)

    • Boris dit :

      Tu as raison Pierre, ça a dû inconsciemment faire son chemin dans mon cerveau, après avoir passé de nombreuses heures dessus à le traduire !

  • Philippe dit :

    Welcome back !

    Vive ton grand retour, je me réjouis de te lire à nouveau et de pouvoir commenter.

    Parfois on doit prendre des décisions difficiles mais quand les résultats suivent ça vaut le coup. Bon courage pour la suite ;-)

  • Bonjour Boris,

    Un plaisir de te voir publier et merci des principes importants que tu rappelles dans ce post.

    Pour mémoire nous nous etions rencontrés en septembre à Cannes pour le rendez-vous partenaires de Sébastien.

    Y’a t’il possibilités de devenir affilié sur tes produits ? j’ai depuis quelques sites sur lesquelles je pourrais proposer tes produits.

    A bientot

    Cédric

  • Ba Yhaya dit :

    holla la! ça fait longtemps Boris !! vraiment ravi de te revoir. Encore un sujet qui me touche de plein fouet je l’avoue – je vais m’améliorer grâce! Bon retour

  • Dushan dit :

    Salut Boris,

    Content de voir que les choses ont si bien évolué depuis notre rencontre à Cannes.

    De mon côté, j’en arrive aux mêmes conclusions que toi, et ça me fait du bien de les lire de quelqu’un d’autre.

    Le plus gros problème, c’est le focus, car la tendance à se disperser est pourtant le propre des gens créatifs, des gens qui ont beaucoup d’idées… ce qui est une qualité indispensable pour un entrepreneur. Pas facile parfois de résoudre cette apparente contradiction.

    Je te souhaite le meilleur pour 2012, au plaisir de te recroiser !

    A+
    Dushan Jancik

    • Boris dit :

      Dushan : je lutte contre cette tendance chaque semaine.
      Trop peu d’idées, c’est la mort de l’entrepreneur, mais trop d »idées à la fois… L’effet est le même:

  • Bon article, je vois que tout le monde est là au passage ! Tu me raconteras plus en détail ce que tu as en tête ;-)

  • Manuel A. dit :

    Merci Boris pour tes conseils. Pour ma part je suis en phase de stagnation. Ce cap est difficile à surmonter mais lorsque le moral est là, il n’y a pas d’obstacles infranchissables!

    • Boris dit :

      @Manuel : oui il faut y croire, parfois ça peut être très long de franchir un cap car il faut mettre en place un nombre incalculable d’actions / améliorations / process dans sa boîte. Franchement, ce second S fût bien plus difficile à effectuer que je ne l’aurai initialement cru. D’où mes mesures drastiques.

  • jude lu dit :

    Eh bien, il n’y a pas qu’à moi que MBC a manqué :)
    Merci pour ce retour d’expérience et hâte de lire les articles 2012 !
    A bientôt

  • Mohamed dit :

    Bonjour,

    Je suis heureux de vous revoir sur mbc.
    Je reste cependant stupéfait que vous donniez des conseils sur « comment développer son CA » en ne mettant pas de « S » à Affaire!
    Par pitié recifiez « Chiffre d’affaires » !!!!!!

    • Boris dit :

      @mohamed : coquille réparée ! (ne même temps, 12 mois sans écrire, voilà le résultat!^^)

      • mohamed dit :

        Super, je vais pouvoir me concentrer sur tes nombreux conseils :-))

        Merci pour ce site qui m’a manqué ;-)
        a+

  • Bonjour,

    Bravo pour ton bilan et merci pour tes leçons.

    J’aime bien « soit en progresse, soit en régresse… », c’est tellement vrai ;)

  • Boris dit :

    @Alexandra, Philippe, Chloé, jude lu, Ba Yhaya : merci à tous pour vos messages sympathiques.

  • Bonjour Boris

    Heureux de te retrouver parmi nous avec de bonnes nouvelles et de bons conseils.

    Je constate également « qu’ils sont tous là ». J’en profite donc pour transmettre un amical bonjour à Kamal, Aurélien, Dushan, … et tou(te)s les autres.

    A très bientôt pour de nouveaux conseils éclairés de l’entrepreneur qui réussit que tu es Boris.

    @micalement

  • jeremy dit :

    Bonjour ,

    on attend avec impatience les autres articles!

    Merci

  • Kissline dit :

    Bravo pour cet article et pour ce retour. Je suis votre blogue depuis peu mais j’aime ces conseils bien pratiques et écrits avec une plume conviviale.
    Bonne continuation!

  • Vintage and Toys dit :

    Bravo pour l article et bravo pour ton retour sur ce blog. J espère te revoir bientôt ! Bye Nicolas

  • Bonjour Borris
    Merci pour ces motes reconfortants, je veux aussi vivre des revenus d’internet,je crois que c’est possible puisque vous etes un bel exemple de ce succes.

  • Hind dit :

    Bon retour Boris et félicitations !

  • Bonjour,

    Je ne parle pas pour ma part de CA puisque telle n’est pas ma vocation mais de trafic et j’ai l’impression que ça marche aussi par palier.

    Pour ce qui est de la nouveauté, elle peut quelquefois s’exprimer dans un changement de thème tout simplement.

    Bonne continuation.

    PS : se marier coute cher, mais divorcer c’est pire …

  • Salut,

    bien content de pouvoir te relire, d’autant que je traverse exactement la même période que toi (après un gros ras le bol), je retrouve un second souffle !

    Je suivrais tes pérégrinations avec intérêt ;)

    Nico

    Ps : changes ton copyright, du coup :P

  • Des conseils qui reposent simplement sur le bon sens et la régularité. Peut être appliqué à tout domaine.

  • sandrine dit :

    Heureux de te retrouver parmi nous avec de bonnes nouvelles et de bons conseils.
    Sympa ;) très intéressent ;) bonne continuation

  • Ta page « A propos » en fait rêver plus d’un Boris :-)

    Je suis photographe de formation et je viens de me lancer dans la conquête d’une niche avec mon site web, avec comme connaissances en seo: zéro. J’apprends sur le vif ce que je peux tirer comme infos sur le web et petit à petit je monte mon site web pour le référencement. Mais dur dur d’être tout seul à bosser dessus. Aurais-tu un petit conseil pour un débutant en Web Marketing?

    A bientôt

    • Boris dit :

      @Wei : travail, persévérance, passion. Rien de bien original. Mais si tu en es au stade où tu te formes. Lis beaucoup, jusqu’à ce que tu penses comprendre le sujet… et après passe à l’action, teste ce que tu as appris pour t’approprier ces connaissances.
      ps : Je sors un nouvel article demain ou jeudi pour les web-entrepreneurs débutants.

  • Oui il y a encore des secteurs en France où l’on peut innover et doubler son CA (presque) chaque année.

  • Envie Bijoux dit :

    Excellent ! Simplement parce que c’est tout ce que je pense :)

    Il y a pas 3 jours j’étais en train d’expliquer à un ami que dans le business (et à plus grande échelle dans TOUT), il n’y a pas de constante ! Si l’on souhaite garder une activité (CA etc…) constante alors il faut progresser, évoluer et innover. Comme tu le dis, soit ça monte, soit ça descend. Alors pour ne pas chuter il faut absolument se bouger pour au moins rester au même niveau.

    J’adore le principe du A Player. En plus d’avoir un travail bien fait, on offre du boulot en or pour une personne passionnée ! Résultats garantis.

    PS : on ? sur la quote « (soit en progresse, soit en régresse…) » de rien ;)

  • One Piece dit :

    Très logique, cohérent mais surtout d’une grande aide.

  • Jean Luc dit :

    Bonjour,

    Je voudrais juste rajoute un commentaire a l’excellent article de Boris. Touver un partenaire complemetaire. Cela permet d’aborder les projets avec plus de recul, des expreriences complemetaires et partager les succes et les riques.

    • Boris dit :

      @Jean-Luc : très vrai, un bon partenaire est souvent la clé du succès… Mais c’est un peu comme en amour, la perle rare n’est pas évidente à trouver.

  • Jeremy Goldyn dit :

    Bonjour Boris,

    Tu as raison sur toute la ligne.

    Avoir un des sous-traitants compétents permet d’avancer dans l’accomplissement des tâches qui doivent être faites afin d’avancer vers les objectifs business auxquels on souhaite répondre.

    Etre focus. Comme toi, c’est quelque chose qui m’a pris pas loin de 3 ans à vraiment implémenter. Pour y arriver, je crois qu’il faut se fixer un rappel qui nous alerte en disant :  » Est-ce que cette tâche est vraiment nécessaire pour avancer sur mon projet ?  ». Après on peut aller plus loin pour savoir si ça vaut la peine ou pas de la sous-traiter.

    Et finalement, en termes marketing, je crois que c’est l’élément le plus important dans un business. Le but du jeu es de trouver quels sont les canaux rentables et ceux qui ne le sont pas.

    Jérémy

  • cocofesse dit :

    Merci pour ton article très intéressant !

    Il est vrai que le choix des bonnes personnes est un élément essentiel

  • Nathan dit :

    Merci pour ces conseils, un bel exemple de réussite.

  • marc dit :

    Mon site web est en cours de revision.. :-) pret dans 3 mois !

    Merci pour cet article dont j’extraits la partie qui m’interesse « La nouveaute a un impact positif sur le CA » et que je presente a mes clients chinois !

    Keep up the good job.

  • mika dit :

    Super artcile, une mine d’information pour moi qui suis en train de construire un site de vente en ligne, conseil précieux , surtout pour les nouveautés

Laisser un commentaire