Ne vendez plus d’ebooks !

Je m’en doutais depuis un moment mais cette fois, mes tests le prouvent : le mot ebook est à bannir de votre marketing.

En effet, je viens de faire une campagne AdWords à « grande échelle » (budget de 200 € / jour) et l’une des variables que j’ai testé est le mot ebook, que j’ai notamment split testé avec le mot guide.

Résultat : toute chose étant égale par ailleurs, les annonces contenant le mot guide ont surperformé les annonces contenant le mot ebook de plus de 30 % (taux de clic).

Donc si vous vendez des ebooks, remplacez ce mot et observez votre taux de conversion augmenter.

C’est aussi simple que ça.

Dans certains domaines (comme l’emarketing, le régime ou le développement personnel), le mot ebook est presque devenu un gros mot. En effet, depuis quelques années déjà, une méfiance générale s’est installée à cause du pullulement d’ebooks vite faits mal faits, visant à générer des listes de prospects ou quelques profits sur le dos d’internautes trop crédules. Ce phénomène a fini par dévaluer le terme ebook.

Le bon côté des choses c’est qu’il y a encore 5-7 ans, personne ne savait ce que voulait dire le mot ebook !

Aujourd’hui, les gens connaissent… Le problème c’est qu’une part croissante d’entre eux associe l’ebook à un produit cheap, qui mériterait d’être vendu à 5 euros.

Donc dès que votre prospect voit le mot ebook, il risque d’être sur la défensive, à cause d’une expérience négative préalable. Cela va vous pénaliser.

Lorsqu’ils cliquent sur votre bouton de commande et qu’ils voient que vous demandez 29 € pour votre ebook, certains prospects vont cliquer sur le bouton retour plus vite que leur ombre !

La solution?

Bannir le mot “ebook” de tous vos sites. Radical, je sais.

Mais voici des alternatives :

  • Rapport confidentiel
  • Livre digital
  • Rapport téléchargeable
  • Livre blanc
  • Livre virtuel
  • Guide
  • Guide en téléchargement instantané
  • Etc…

Ces mots là ne sont pas associés à l’image des ebooks à 5 euros. Bref, vous pouvez demander un prix bien plus élevé une fois que vous êtes sorti de la « zone ebook ».

Boris S
Remplacer tout

Sur le même sujet
Penser comme un Entrepreneur : AUTOMATISER et DELEGUER
Travail à domicile sur internet : avez-vous les qualités requises ?
14 questions à se poser pour analyser un blog concurrent
4 strategies de promotion de votre blog… à éviter
41 Commentaires
  • Félicitation pour ce billet, on en apprend fortement plus sur comment bien faire du google adwords d’un point de vue des e-books, et de plus, on apprend de quelle façon organiser au mieux son site internet afin de l’optimiser sans problèmes via un compte google.

  • Très intéressant ton article pour moi cela tombent bien car je n’aimais pas le mot et je ne le trouvais pas très séduisant. Pourtant c’est un mot très à la mode moi je ne l’avais pas vu comme quelque chose de peu intéressant car on peut mettre le mot guide ou autre et le contenu peut être tout autant léger qui n’apporte pas grand chose. Je pense qu’il faut faire attention ou l’on met les » pieds » dans tous les cas si c’est payant, et se renseigner avant sur la personne et le produit.

  • Bonjour,

    Il est vrai que ca fait peur ces pages de 2 kilomètres de long avec du texte en rouge et jaune pour vanter les mérites d’une recette miracle pour maigrir, le tout pour 79$… ^^

    Mais certaines pages sont encore bonnes pour le marketing, parce que différentes. Personnellement j’ai vu pas mal de pages pour des livres électronique sur la séduction, les rencontres online, etc… astuce drague avec une page de vente efficace. J’ai testé en affiliation, ca tourne bien. Mais il faut de l’originalité aujourd’hui pour vendre un e-book sinon on reste dans le même style dégeu des anciennes pages US pour essayer de refourguer un truc inutile ;)

    Donc soyez original et vous vendrez !

  • kenpachi
    Répondre

    Bonjour,
    j’ai 23 ans et passionné de marketing internet, seulement le problème c’est que je suis débutant, je vois des information a gauche a droite mais je ne sais pas par ou commencer et surtout je n’arrive pas ou j’ai peur de me lancer…
    donc je recherche un coach/mentor qui pourrait me guider et me former
    je suis patient et motivé

    [email protected]

  • Merci pour les infos ! C’est vrai que le mot « ebook » ca repulse et fait penser a ces bonnes vieilles pages made in US en rouge, en gras, avec des resultats immediats sur ses abdominaux !!! ^^ Le tout pour 99,98$ avant augmentation du prix de vente, tressssss prochainement !

    Le changement de terme peut aussi intervenir dans d’autres domaines que les gens connaissent ou qui ont eu des soucis auparavant.

    Il est toujours bon de ce le rappeler.

    Merci pour l’article ;)

  • Mais est-ce qu’une seule étude suffit pour tirer des conclusion ?

    • Boris
      Répondre

      @annonces dz : j’ai fait l’étude sur une campagne assez large donc je pense que les résultats sont probants. Mais… je t’invite à tester de ton côté aussi, pour comparer nos résultats, ce serait très intéressant.

  • @ Boris : Décidemment, nous avons de nombreuses idées en commun.

    En septembre 2009, J’avais intitulé deux modules de la formation du club Stratégie : créer son site web comme un pro et la tienne : bloguer comme un pro.

    Entre pro, on pourrait peut être envisager quelques choses ;-)…

  • Bonjour,

    Effectivement le mot ebook est mal perçu par la plupart des internautes.
    A qui la faute ?

    Plus çà va, plus les ebooks présents sur le marché francophone sont des reproductions Américaines, des ebooks à peine modifier provenant d’ebooks vendus en label privé.

    Bref, du vu et revu sans aucune plus value pour le lecteur.

    Il est bien évident que ce petit jeu du « faux éditeur » ne peut perdurer dans le temps.

    A mon humble avis, un ebook, un ouvrage quel qu’il soit doit garder son originalité et non être un copier-coller…

    Personnellement, au lieu de présenter mes écrits sous l’intitulé « ebook », j’ai choisi de les présenter sous la forme d’une Collection comportant plusieurs tomes.

    Ces termes s’apparentent à des livres papier et pourtant ce sont bel et bien des livres numériques.

    Mince alors, il faudrait que je pense à changer le nom de domaine :)

    • Boris
      Répondre

      @Thierry : l’idée de la collection est très bonne. Effectivement, cela donne une bonne image aux guides vendus lorsqu’ils appartiennent à une collection. Je comptais aussi le faire dans l’une de mes activités

  • Lovely
    Répondre

    @Sylvie:
    > Plusieurs se plaisent à croire qu’ils sont
    > « éditeurs » simplement parce qu’ils prennent
    > des produits libres et les modifient (souvent très
    > peu) et les remettent ensuite sur le marché.

    Prenez-vous en aux vendeurs originaux de ces produits (Didier B., Christian G. et autres). Ce sont eux qui clament haut et fort « dévenez éditeur en un jour – aucun travail nécessaire – posez juste votre nom sur la couverture. »

    Vous savez, ces gens que vous encenssez sur leurs sites, pour vous attirer leurs faveurs afin qu’ils fassent la promotion de vos produits…

  • Merci Boris,

    Un ami vient tout juste de me faire découvrir votre blog que je déguste à fond et j’apprécie qu’enfin quelqu’un dise les vrais choses. Depuis le début je m’acharne à faire entrer dans la tête des gens que le mot « ebook » n’est pas valable pour le marché francophone. Mais si je ne l’utilise pas, plusieurs ne semblent plus rien comprendre ! C’est désolant vous n’avez pas idée…

    Il faut croire que de parler du prix qu’il en coûte (ou plutôt de la perte de revenus) à vouloir s’entêter de l’utiliser portera fruit. C’est une avenue que je vais dorénavant explorer moi aussi.

    Un « ebook » est un livre numérique mais dans la définition du mot « livre » il y a des zillions de catégories et le mot « guide » en fait partie. Il y a le « roman », la « nouvelle », la « biographie », etc…

    Je n’ai jamais compris pourquoi les internautes s’entêtent à tout mettre sous « ebook »…

    Alors ce post est un petit bijou à mes yeux, croyez-moi !

    Je rêve du jour où vous en ferez un sur le mot « editeur » car ce mot est aussi très mal utilisé. Plusieurs se plaisent à croire qu’ils sont « éditeurs » simplement parce qu’ils prennent des produits libres et les modifient (souvent très peu) et les remettent ensuite sur le marché. L’Association des éditeurs francophones ne les admettra jamais en son sein et ceci devrait leur donner une petite indication de leur erreur. Être revendeur, vendeur, distributeur, co-auteur, traducteur, etc… possible, mais pas « éditeur », du moins pas ainsi.

    Je retourne à la lecture de tous vos posts et j’espère bien pouvoir entrer en communication directe avec vous très bientôt !

    Quand je rencontre des gens qui se donnent la peine d’aller plus loin que la surface, j’aime m’en approcher.

    Amicalement,

    Sylvie Laflamme

    • Boris
      Répondre

      Merci Sylvie pour ce comment. Je vois que vous aviez instinctivement la même analyse que moi pour les ebooks (désormais confirmée par mes tests). Je ne me rendais pas compte qu’il y avait abus sur le terme « éditeur » mais effectivement réécrire vite fait un PLR ne fait pas de quelqu’un un éditeur, on est d’accord !

  • Info très intéressant et à prendre en compte, merci pour ce petit test que tout le monde ne peut pas se permettre de faire.

  • Merci pour l’info Boris: le mot « Ebook » est remplacé sur mon blog !
    .-= Dernier article de Matthieu – Blog Business / Webmarketing / Management : ideoguide.com: vous cherchez un loisir ou un lieu touristique? =-.

    • Boris
      Répondre

      @Mathieu : cet article aura contribué à l’extinction du mot ebook ; )

  • Je m’intéresse de plus en plus à la création d’ eBook (oups, de Guides…) et effectivement je me disais que le mot eBook était de plus en plus dévalorisant !

    Je pense que de plus en plus le mot clé eBook donne le sentiment qu’on a affaire à un petit document gratuit ou pas très sérieux…pas idéal en matière de conversion pour la vente !

    Le mot Guide est beaucoup plus valorisant…alors si en plus il donne de meilleurs résultats en SEO, pourquoi se priver :)

    Merci pour le conseil :)
    .-= Dernier article de ronan / Gagner Plus d’Argent : Développer un business sur Internet ou tenir un blog : un peu comme la création d’entreprise ? =-.

  • Je suis extérieur à la sphère des ebooks et généralement, j’associe le ebook à qqch de gratuit, écrit par un bloggeur qui a envie de monétiser son temps, même si je me rends de plus en plus compte que je suis assez loin de la vérité.Je travaille aussi dans le E-commerce et me rends compte que les gens ont toujours ce besoin de toucher, goûter, parler, interagir, ce qui explique que les boutiques, magasins et donc librairie, livres en format papier ont encore de beaux jours devant eux, selon moi.Michel

  • euroweb
    Répondre

    je remarque en effet sur clickbank qu’on offre plus « d’ebook » gratuit mais plutôt un « rapport » , ce qui dit au prospect que c’est juste plus d’information et que le produit méme sera payant ,comme ça les liste sont plus ciblées.

  • effectivement, le terme est victime de son succès, merci pour ce test,

    PHT

  • Boris S
    Répondre

    @Olivier : je pense que ça doit être pire aux US tant on trouve tout et n’importe quoi là-bas niveau ebook. Le terme doit être encore plus « rincé » qu’ici.

  • Très bonne analyse que je confirme. j’ai également remarqué que la technique qui consistait à offrir des éléments gratuits sur une landing page sans prévenir les internautes qu’on compte leur vendre quelque chose par la suite fonctionne de moins en moins bien. Mon ratio prospect/client à chutté de 1,5% en 2 an avec cette technique. Résultat: être plus transparent !

    • Boris S
      Répondre

      @ludovic : merci pour cette info. Comme quoi en emarketing, les formules qui marchent sont faciles à copier et donc s’usent bien vite !

      @Alban : tu as raison d’ajouter la notion de valeur perçue. C’est bien ce qui est au cœur du résultat de ce test. On pourrait tester ton exemple mais je pense bien que tu as raison, la perception est très différente entre ces deux phrases.

      @Jean-Philippe : bonne idée la campagne adwords pour ton guide. AU moins, il y a une variable que tu n’auras pas à tester ; )

  • Merci Boris de nous exposer tes conclusions à ce sujet. C’est toujours bon à savoir.
    .-= Dernier article de Thomas AVDC : Travailler sa voix en 8 semaines – 7ième semaine =-.

  • Merci pour cette astuce simple mais efficace !

    En effet, tout est histoire de valeur PERCUE, et apparement eBook est devenu un mot péjoratif :)

    Pour augmenter la valeur perçue d’un « guide » destiné à développer une newsletter, je suspecte aussi que de dire :

    « Recevez gratuitement le guide [titre du guide] »

    Amène plus de valeur perçue que de dire :

    « Recevez le guide gratuit [titre du guide] »

    Dans le premier cas, on suggère au lecteur qu’il peut recevoir gratuitement une source d’information importante (donc qu’on lui fait une faveur), tandis que dans le deuxième cas c’est la source d’info elle-même qui est gratuite, (donc elle a finalement peut de valeur).

    Peut-être que ça ne change pas grand chose, je suis justement en train de tester la différence pour voir.
    .-= Dernier article de Alban : Comprenez-vous Twitter ? Les 6 conseils de Nicolas Pène pour bien utiliser ce service =-.

  • Pour un prof tu m’étonnes lol
    Merci Boris pour ta réponse rapide ;-)

    .-= Dernier Article de Mohamed Semeunacte…Rendez-Vous Indispensable, Soyez Remarquable (Partie 2) =-.

  • Pierre
    Répondre

    Bien vu Boris pour cette astuce qui risque d’en aider plus d’un !

    Il est vrai que personnellement quand j’entend « ebook » je pense à « gagnez 10 000€ par mois » ou « méthode miracle pour travailler à la maison » et c’est vrai que sa devient lourd…

    De plus le mot « guide » me fais penser à « tutoriel » qui me parait plus mélioratif !

    Bon article et merci !

  • Merci beaucoup Boris ! Voilà un billet qui tombe à point car je vais bientôt faire une campagne AdWords en test et le mot « ebook » était un de mes mots-clés.

    Encore merci. ;)
    .-= Dernier article de Jean-Philippe : Table numéro 12 (suiite) =-.

  • Bravo Boris
    J’aime beaucoup les cas d’études pertinents et celui-ci est sans appel ;)
    Question subsidiaire : ne penses-tu pas que la connotation péjorative de l’ebook soit davantage marquée en France ?

  • Je suis bien contente de ce billet.
    Pour ma part – et j’imagine pour beaucoup d’autres internautes – tous ces mots anglais me fatiguent la tête.
    Pour moi la qualité et la différenciation viennent au contraire de ceux qui maitrisent la langue (française ou anglaise) et utilisent le mot adéquat pour chaque chose.
    .-= Dernier article de Céline : Retranscription d’interviews : un RDV bizarre ! =-.

  • Boris S
    Répondre

    : ) J’ai l’impression que ce petit post n’a pas été inutile. Effectivement, les différences de clics enregistrées m’ont étonné même si intuitivement, j’avais cette impression que ebook était un terme « dévalué ».

    @Mohamed : je n’ai pas testé manuel. Perso, ca ne me fait pas rêver comme mot ; un peu trop désuet et scolaire. Mais dans certains titres d’ebooks, ça sonne bien.

  • Très bon conseil. Je ne le pensais pas mais ce n’est pas étonnant, vu la quantité d' »ebook » sur le marché justement.

  • Merci beaucoup Boris, le mot « guide » c’est exactement ce que je cherchais depuis plusieurs jours, je m’étais arrêté sur « manuel ». Est-ce que tu sais si celui-ci est aussi a virer ?

    Merci pour m’avoir fait économiser quelque cheveux blancs :-)

    .-= Dernier Article de Mohamed Semeunacte…Rendez-Vous Indispensable, Soyez Remarquable (Partie 2) =-.

  • Très bon conseil Boris! Merci à toi
    .-= Dernier article de Argancel : 279 jours pour [finalement] réussir du jour au lendemain (2/2) =-.

  • Info très pertinente lorsqu’on vend des ebooks comme moi :)
    .-= Dernier article de Philippe @ Affiliation & Marketing : 4 mois dans le Shoemoney System =-.

  • Il est vrai que ebook a une conotation, limite péjorative. Un truc en pdf gratuit mal ficelé autant sur la forme que le fond.
    En même temps, pour des artefect gratuits, faut pas s’attendre à des merveilles.
    Donc il est clair qu’il vautmieux varier le champ lexical et trouver des nom plus « pro », donc merci pour ta petite liste, elle donne des idées.
    .-= Dernier article de Simon de Toile-filante.com : Comment les Américains voient l’Europe… =-.

  • Je suis extérieur à la sphère des ebooks et généralement, j’associe le ebook à qqch de gratuit, écrit par un bloggeur qui a envie de monétiser son temps, même si je me rends de plus en plus compte que je suis assez loin de la vérité.
    Je travaille aussi dans le E-commerce et me rends compte que les gens ont toujours ce besoin de toucher, goûter, parler, interagir, ce qui explique que les boutiques, magasins et donc librairie, livres en format papier ont encore de beaux jours devant eux, selon moi.
    Michel

  • Très bonne info.
    Je crois que les personnes déjà impliquées auront remarqué la dépréciation de cette nomination.

    Mais les tests que tu as effectués lèvent définitivement le doute sur cette question. Mille mercis d’avoir ainsi partagé tes résultats !

    MaxR
    .-= Dernier article de MaxR de Maxadi : Maxadi passe en Dofollow =-.

  • remy66
    Répondre

    Va donc falloir que tu renommes qq posts
    ;-)

  • Merci pour cette information précieuse ! cela confirme mon ressenti car à chaque fois que je parlais d’ebook à quelqu’un, soit il me regarder avec des gros yeux en disant « c’est quoi ce truc », soit il voyait ça d’un côté négatif, pas intéressant…

    Il ne reste plus qu’à faire les modifications sur maboitecartonne sinon @mverdun va continuer à se moquer gentiellement ;)
    .-= Dernier article de Immobilier-danger : LeBonCoin.fr : voir l’évolution du prix d’une annonce =-.

  • En marketing il est indispensable d’innover constamment pour surprendre le consommateur qui s’habitue vite. Je suis en train de réaliser un ebook pour offrir en cadeau à mes abonnés et j’ai opté pour un format différent, c’est vrai que les ebooks en cadeau c’est vu et revu et bien souvent la qualité est vraiment déplorable.
    Très bon article en tout cas et merci pour le tuyau, ça nous aura évité de claquer une blinde en AdSense ;)
    .-= Dernier article de Aurelien : Interview d’Olivier Roland: Blogueur professionnel et 14 000 euros de chiffre d’affaires en seulement un an et demi =-.

Postez votre Commentaire

Votre Commentaire

Nom*
Site Web