Mythe du Lifestyle du web-entrepreneur : le Vrai/Faux

Un post rapide qui fait suite à l’article polémique (je vous remercie tous pour vos nombreux comments) sur le mythe du lifestyle du web-entrepreneur.

Dans ce mythe, tout n’est pas à jeter ! J’ai tenté de le disséquer pour en extraire ce qui était vrai et ce qui relevait du fantasme.

Voici mon Top 10 :

  1. Oui, vous pouvez gagner de l’argent – beaucoup d’argent – sur Internet et les opportunités sont légion. Vous y parviendrez en vendant des produits ou services de qualité à un trafic ciblé, pas en vendant des « produits miracles » qui aident à devenir riche du jour au lendemain. ; )
  2.  

  3. Oui, en tant que web-entrepreneur, on peut travailler d’où l’on veut avec un laptop et une connexion web. N.B: plus votre structure et votre équipe s’agrandit, moins c’est vrai. Passé une certaine taille, on se rapproche du fonctionnement d’une boîte plus traditionnelle.
  4.  

  5. Non, essayer de travailler au bord d’une piscine ou à la plage avec votre ordi portable sur les genoux n’est pas possible. C’est absurde, improductif et illusoire. Il faudra être concentré et dans une atmosphère de travail comme pour tout autre job.
  6.  

  7. Non, si vous êtes un débutant, vous ne pourrez pas avoir suffisamment d’argent pour lâcher votre job et partir vivre dans un coin de paradis au bout de 6 mois de travail.
  8.  

  9. Non, gagner de l’argent en ligne n’est pas facile. Vous allez sûrement devoir travailler très dur la première année, sans gagner grand chose.
  10.  

  11. Non, vous ne pourrez pas gagner assez d’argent pour partir deux mois en congé sous les cocotiers dès la première année d’exercice.
  12.  

  13. Oui, investir dans votre formation, dans des livres et des vidéos pour apprendre et accroître vos connaissances est l’une des dépenses les plus utiles que vous pouvez faire.
  14.  

  15. Non, aucune de ces formations, logiciels ou services vendus en ligne n’est une «magic bullet» (solution miracle), qui résoudra tous vos problèmes et fera le boulot à votre place. A un moment il va juste falloir VOUS faire confiance et VOUS mettre sérieusement, furieusement au boulot.
  16.  

  17. Oui, beaucoup de gens peuvent réussir sur le web en travaillant dur. Et ce même si à la base, vous ne connaissez rien au webmarketing ou à la technique. C’était mon cas avant de me lancer en 2004.
  18.  

  19. Non, cette vie n’est pas faite pour tout le monde (lire cet article à ce propos) et tout le monde ne peut pas devenir riche sur Internet.
  20.  

En commentaire, n’hésitez pas à compléter cette liste en fonction de vos expériences !

Boris
Still keepin’ it real

Sur le même sujet
5 Articles à lire absolument sur le blogging
maboitecartonne : le best of 2009
Le plus important pour monétiser votre blog c’est…
14 questions à se poser pour analyser un blog concurrent
69 Commentaires
  • Le secret réside dans la personnalisation de l’information.
    On n’obtient pas le même résultat avec une formation « pour tout le monde », qu’avec un accompagnement personnalise en coaching.

    L’un ou l’autre demande que la personne travail.

  • S’y connaître un peu en programmation, effectivement la première année c’est dur pas sur qu’on décroche le pied après, c’est peut être pas pour tout le monde.

  • Un article qui ramène la réalité pour les doux rêveur !
    Après je pense que chaque entrepreneur est différent et voit les choses à sa manière.

  • Il y a certains points qui me font demander si je dois croire à cet article ou plutôt croire au blog webmarketing junkies qui raconte tous les jours que gagner sur internet est facile et qu’on peut même travailler au bord de la plage tranquillement, être quelque part en mode vacances tout en gagnant sa vie correctement. Moi je débute dans le web donc je ne peux pas témoigner mais je me pose des questions…vraiment !

  • « Après l’effort le réconfort » et toute entreprise exige à ses débuts un travail important; ce n’est que par la suite qu’on peut souffler un peu. De plus la notion de richesse est toute relative. Quelqu’un qui gagne 2000 euros sur internet c’est très bien mais s’il y passe 10 heures par jour, cela revient presque au même qu’un travail salarié. Raisonner en salaire horaire ce n’est pas une mauvaise idée sur internet.

    Je vois tout de même un avantage à démarrer un business sur internet : vous serez votre propre boss et personne ne vous jugera sur votre age, ni sur votre look. Mais il me semble qu’il y a beaucoup de rêveurs (le temps fera le tri).

    • Boris
      Répondre

      @Gilles : beaucoup de rêveurs, je suis d’accord avec toi. Mais pour quelqu’un a prêt à y mettre beaucoup d’efforts, réussir sur internet est possible car cela demande relativement peu d’investissement financier. Le tout est de ne pas partir en se faisant des films…

  • Je trouve cette article pas mal il reflet très bien la réalité des choses j’aime surtout le « essayer de travailler au bord d’une piscine ou à la plage avec votre ordi portable sur les genoux n’est pas possible. C’est absurde, improductif et illusoire. Il faudra être concentré et dans une atmosphère de travail comme pour tout autre job. »
    je n’ai jamais réussi aussi héhé ! un grand merci pour l’article :)

  • Antoine
    Répondre

    Intéressant article que je pense tout à fait vrai. Pourquoi cependant donner l’impression complètement contradictoire de votre succès immédiat dans votre présentation?
    Vous dites gagner votre vie sur internet (ce qui signifie pour moi que vous générez suffisamment de revenu pour en vivre) depuis 2004 et ensuite que votre réseau en ligne à été créé en 2004, donc la même année. Ensuite vous parlez du blogging en disant qu’il fut rentable des le 3ème mois.
    Je veux bien admettre que si c’est vrai il n’y a aucune raison de le cacher, mais c’est quand même faire ne présentation dans le but d’induire les idées fausses sur le succes immediat que vous dénoncez ici.
    Je peux admettre sans problème que vous soyez une exception et surtout que le marché à changé depuis 2004, mais je trouve ça dommage d’avoir la grande honnêteté de faire cet article et de participer en même temps au mythe dans la page « à propos ».

  • K. Non, quand le business sur Internet semble avoir pris une vitesse de croisière, il ne faut justement pas se relâcher et se dire que tout baigne et que ça continuera ainsi pour l’année qui arrive !

    D’accord avec Daniel. Compter ses heures pour en calculer un taux horaire n’a pas de sens en tant qu’entrepreneur. En revanche quand ça plaît, et ce doit être la raison de tout lancement de business selon moi, alors quel intérêt de compter les heures puisqu’on serait prêt à acheter du temps pour allonger les journées ;)

    Je suis pas à 100% d’accord avec la E. c’est vraiment selon les cas. Certains statut (faible charge) permettent de mettre de l’argent de côté dès la première année. Si bien sûr tu comptes le fait de tout réinvestir alors elle est valable !

  • génial ce sujet…je suis content de voir qqun qui n’a pas peur d’écrire et de remettre en cause les mythes de l’entrepreneur web…je trouve cela fou que l’on essaie encore de nous faire croire que faire fortune sur internet c’est facile…si c’était le cas ca se saurait depuis longtemps et surtout tout le monde serait riche…

  • Il est certain que pour réussir il faut ne pas compter ses heures, endosser le role de comptable, commercial, référenceur, webmaster etc.

    Si on compte le tarif à l’heure … on est payé … comme un chinois.

    Mais au fur et à mesure on gagne en notoriété, le succés vient, l’argent aussi.

  • Il est certain que, depuis Adam et Eve jusqu’à la fin du monde; pour réussir en tout domaine, il faut du labeur;
    Et l informatique n’est qu’une nouvelle façon de travailler caractérisant notre époque , c’est tout!
    une façon intelligente et donc qui demande des gens intelligents et travailleurs…faut trouver des sujets, des themes, connaitres la socio et la psycho et le marketing et les techniques et la programmation et savoir chercher et filtrer les mots cles les referencements…et la liste est bien longue pour réussir à travailler avec l internet…mais c’est le domaine de l’avenir, et apres il y aura peut être autre chose encore plus intelligente et plus difficile…c est la vie; mais en résumé, en tout temps, et à toute époque, pour réussir il faudra travailler dur et avec les outils du moment…

  • Voila qui remet les choses en places. De toutes façon un site internet n’est jamais fini alors même si on gagne de l’argent avec… si on veux que cela continu il faudra continuer d’investir et de s’investir

  • Dommage que le mythe ne soit pas la réalité, on se verrai tous riches, au volant de belles voitures de sport, sirotant un cocktail dans une piscine et « checkant » nos mails de temps à autre.

    En attendant la réussite sur le web passe souvent par 14h de boulot quotidien (voir plus)

  • En tous cas moi je vois la différence. Pour faire 1000€ je dois travailler 3 fois plus qu’avant.

  • «  »Oui, beaucoup de gens peuvent réussir sur le web en travaillant dur. Et ce même si à la base, vous ne connaissez rien au webmarketing ou à la technique. C’était mon cas avant de me lancer en 2004. » »

    C’est un peu moins le cas aujourd’hui, en 2004 le web c’était facile :)

    • Boris
      Répondre

      c’était plus facile mais il y avait aussi beaucoup moins de clients potentiels en ligne ! donc à l’arrivée, ça doit se valoir.

  • Le problèmes c’est que certain internautes ont une idée fixes sur ceux qui vendent des formations en ligne.

    Attention, je ne dis pas que ces formations sont nulles ou mauvaises, mais que plus d’une polémique a vue le jour suite à une recrudescence des mails reçues qui vantent ses formations, des articles sur le sujet, etc.

    Entre acheter un livre (et donc payer), suivre une formation à l’école (et donc payer), ou suivre une formation sur le web (et donc payer), c’est du pareil au même dans la logique.

    MAIS, comme ceux qui font ces formations admettent ouvertement qu’ils gagnent de l’argent avec leur blog (et donc leur formation) beaucoup les prennent pour des charlos qui plument les crédules qui paient pour apprendre ce qu’on peut trouver sur le Net gratuitement.

    Les idées reçues et les « on-dit » font plus de mal que voir les choses en face. C’est vrai que parfois je sature de recevoir en 10 exemplaires une invitation à la formation de untel, mais ce n’est pas pour autant que je critique cette formation.

    Le blogueur sérieux doit bosser pour réussir, pourquoi n’en serait-il pas récompensé ?

    Sinon, je n’étais pas venu sur ton blog depuis un moment (désolé), j’adore ton design !

    • Boris
      Répondre

      @Franck : c’est plutôt moi qui suis navré de ne pas avoir eu le temps de publier dernièrement. Ca va bientôt changer ! Content que tu aimes le design.
      Dans les formations traditionnelles comme dans les livres, il y a du bon et du mauvais ; du très mauvais rapport qualité / prix et du très bon (surtout pour les formations physiques) . Le problème du web vient plutôt du fait qu’on se retrouve confronté à des individus qui 1) n’ont jamais vraiment réussi sur internet 2) font des promesses totalement irréalistes, donc dangereuses (faux espoirs, déceptions etc…) en plus d’être mensongères.

  • C’est vrai que faire fortune sur internet fait rêver, un peu comme la ruée vers l’or, les golden boys ou les champions de poker. Et effectivement il y a beaucoup de sites/méthodes qui miroitent de nous rendre « riche », souvent ces méthodes ont rendu riche l’auteur et moins le lecteur =p Bon, plein de livres sont très bon et très vrai, mais parfois on oublis tout le travail qu’il faut abattre pour réussir (suffit de voir le nombre d’heure de travail des gens qui ont réussi sur internet (un article que j’ai lu ici).

    Aioros75.

    • Boris
      Répondre

      @Aioros75 : pour réussir sur le web, à un moment ou à un autre, faut sérieusement « mouiller la chemise », c’est un fait.

  • Je suis également d’accord sur la plupart des top 10 de la liste.
    Comme on dit les choses ne se font pas toutes seules,et les personnes qui réussissent à gagner leur vie sur internet ont dû bosser comme pour n’importe quel autre activité extérieure.

    Après il y a des gens qui entreprennent « professionnellement » un projet sur le web et il y a ceux qui entreprennent « personnellement » un ou plusieurs sites web.

    Je pense que pour ces deux cas pour que se soit une réussite il faut inévitablement retrousser les manches et bosser en respectant une certaine discipline et de rigueur que l’on retrouve dans le monde « normal » du travail ^^.

    Un petit clin d’oeil j’ai bien emmené un jour mon pc portable à la mer et résultat…Je me suis fait rouspéter par mes amis ainsi que la famille :D

    Du coup bah quand je prends des vacances ou quand je suis en congé je mets de côté le pc ^^.

  • Des petits rappels qui ne font pas de mal. C’est bien de rappeler les valeurs du travail

  • Effectivement, dans travail sur internet il y a …. travail ! et comme dans toutes les boites, il faut bosser pour gagner sa croûte… et c’est même plus difficile quand on est à son compte… pas de congés payés, prospection commerciale difficile lorsqu’on est pas vendeur mais plutôt technicien dans son domaine d’activité, pas d’arrêt maladie à moins d’avoir une superbe assurance à 15 000€ par an, pas de retraite (cela tend à se généraliser au niveau du salariat ça)… bref, que des emmerdes ;-) … mais c’est tellement bon la liberté !

  • Le nez dans le guidon n’est pas forcément une bonne chose non plus ! Travailler beaucoup je suis d’accord mais il faut savoir regarder où l’on va. Surveiller la concurrence, chercher des niches de marcher etc… C’est pas en codant 24h/24 qu’on y arrive !

    Il faut également savoir alterner au maximum les phases fatigantes des phases plus cool. Quand on est fatigué on est pas productif. Il m’est arrivé de passer des journées a coder non-stop parce que j’étais lancé, après c’était le retour du bâton assuré : la grosse fatigue et l’incapacité de s’y remettre rapidement…

    C’est comme les vacances trop courtes ! Les vacances c’est bon pour la santé, bon pour le moral et bon pour la productivité (à consommer avec modération tout de même !).

  • Beaucoup de sites se créent, et beaucoup meurent, c’est comme dans la vraie vie ! Si tu ne bosses pas tu n’y arriveras pas, à moins d’être un génie. Il n’y a pas de différence avec une entreprise classique, comme certains veulent le laisser croire.

  • ne pas confondre gagner de l’argent et gagner sa vie via le web. Pour la première proposition même moi j’y arrive, quant à la seconde …
    .-= Dernier article de [email protected] geek : Buzz- ce mot ménerve ! =-.

  • C’est vrai que c’est galère parfois, à part ca si on regarde une grande partie des projets qui marchent vraiment ont des investisseurs.

  • Article pertinent que devraient lire plus de débutant, qui sont motivés pour créer un site et partent la fleur au fusil et abandonnent a la moindre difficulte ou au bout de 3 mois car ils n’ont pas encore gagné des milles et des cents…
    .-= Dernier article de Martin : Arrêtez de fumer =-.

  • Pour être en train de monter une startup avec deux collègues je peux vous assurer que je pense à tout ces mythes tout les jours…

    En-effet, au début on se dit qu’on va faire plein d’argent et puis vite on déchante mais on s’acharne car c’est ce qu’on veut être : entrepreneur !

    Suffit d’avoir ces principes en tête ;) Merci pour ce point sur les mythes !
    .-= Dernier article de Vendre sa voiture : Annonce auto- voiture TOYOTA COROLLA doccasion =-.

  • Actuellement oui. Et je me donne encore 2 ans pour atteindre mes objectifs en terme de rentabilité. Passé cette date, si je ne suis pas satisfait, je reprendrai un boulot plus conventionnel à mi-temps ou temps plein.

    Mais je suis plutôt optimiste … :-)
    .-= Dernier article de MaxR de Maxadi : Duel Tyrone-Pat 07 – N°1 sur Google en 73 jours =-.

  • @ MaxR

    Je coris que vous faites parti d’une minorité pour avoir accompli un exploit de la sorte. Est-ce que vous êtes sur le marketing internet à temps plein?

    Cordialement,

    Jean-Samuel
    .-= Dernier article de Jean-Samuel D. : La page de vente élémentaire =-.

  • Pour le point 4, c’est une question de stratégie et d’ambition. Pour ma part, j’ai quitté mon job, fuis dans les Caraïbes où j’ai repris un autre job. Ensuite seulement j’ai découvert le Marketing Internet.

    Et cette stratégie résoud immédiatement le point 6 !!!

    :grin:

    Amicalement,

    MaxR
    .-= Dernier article de MaxR de Maxadi : Duel Tyrone-Pat 07 – N°1 sur Google en 73 jours =-.

    • Boris
      Répondre

      @max : effectivement, choix de vie radical. L’exception qui confirme la règle ; )

  • Beaucoup s’acharnent à obtenir des résultats trop vite. Sur le web, il faut voir sur le long terme…

  • Très bon article (ou suite d’article). Je suis majoritairement d’accord avec chacun des points. Je vousdrais prendre position sur le point 3 en disant seulement que selon moi, il est impossible de travailler sur la plage ou sur le bord de la piscine avec mon portable ou du moins, d’être productif dans de tel condition.
    .-= Dernier article de Jean-Samuel D. : Les 7 règles d’or pour être un bon gestionnaire =-.

  • En effet, c’est un peu un monde à part et assez méconnu. Enormément de gens imaginent qu’il n’y a que Zuckerberg qui gagne de l’argent sur internet après que l’évaluation à 15 milliards de dollars soit passée en boucle aux infos. Honnêtement, je suis indépendant actuellement (je démarre ma startup), je travaille à domicile, et je dois faire face à beaucoup de remarques désobligeantes d’ex camarades qui ont choisi des vies toutes tracées et qui pensent que je suis au chômage et que je glande chez moi. « Je ne vois pas ce que tu pourrais bien faire à part vérifier ce que fait le développeur » hmmmmmmmmm

  • @arnaud : Je dirais plutôt que le travail, c’est la base, sans lui rien n’est possible mais il n’est pas autant la clé du succès. On peut travailler beaucoup pour rien du tout.

    La clé du succès, c’est la pertinence du projet, mais sans la base travail elle ne sert à rien.

  • Cette article résume très bien l’entreprenariat web et ca fait plaisir de voir quelqu’un qui rappel que la clé c’est encore et toujours la même quelques soit la profession que l’on exerce j’ai nommé « le travail ».
    .-= Dernier article de Arnaud : Le prêt immobilier pour fonctionnaire =-.

  • Une chose est sûre, on quitte très vite le laptop et le canapé dés que les affaires commencent à marcher. C’est triste à dire mais logique. Une boite web, c’est comme une autre boite…des bureaux et des ordis :)

  • DavidB_riche-et-heureux.fr a dit le 10-11-2010,

    « Travailler au bord de sa piscine c’est comme partir en vacances avec sa belle-mère… »

    Excellent ! Je me suis plié de rire en lisant cette phrase :-)

    Comme d’autres commentateurs, je ne suis pas trop d’accord avec le point 3, c’est vraiment une question de préférence personnelle.

    Par contre tout le reste me paraît 100% valide !
    .-= Dernier article de Sylvain : Immobilier – mise-à-jour des courbes de Friggit de novembre 2010 =-.

  • @Boris : c’est difficile de donner un avis tranché car la perte de temps est causée par les erreurs et égarements.
    Sans dire qu’on tombe pile à tous les coups, le facteur « précurseur » est clé à mon avis.
    .-= Dernier article de LaurentB : Trouver les bons mots clés sans peiner =-.

  • Il est clair que pour gagner sa vie en tant que web-entrepreneur c’est déjà beaucoup de boulot et de discipline sur le long terme, si en plus on veut faire ça au bord d’une piscine c’est se tirer une balle dans le pied en terme de productivité ! Faut pas pousser le fantasme trop loin si on veut développer son activité et pouvoir en profiter vraiment ^^

  • Que du bon.
    Y a juste le point 6) que je remets en cause puisque ça peut très bien marcher dans la première année.
    .-= Dernier article de LaurentB : Trouver les bons mots clés sans peiner =-.

    • Boris
      Répondre

      @Stefan : pas plus d’enseignements que cela. J’ai observé les dérives de cette niche aux US, je les vois arriver en France. J’ai écrit un post qui à mes yeux s’imposait et visiblement, je n’étais pas le seul à penser cela…

      @DavidB : ^^

      @LaurentB : toi qui fait partie des précurseurs, j’aurai aimé avoir ton avis sur cette question : est-ce plus dur aujourd’hui de bien gagner sa vie au bout d’un an d’activité, par rapport à quand tu as débuté ?

  • On peut faire de l’argent avec un blog de niche si le blog en question répond à des besoins communs à des milliers de personnes dans la francophonie.

    Le blog de niche doit répondre à des questions que les internautes se posent à répétition au cours de leur vie, soit pour eux-mêmes, pour leurs proches ou les personnes de leur entourage.

    Ce blog thématique doit durer dans le temps, car il n’est pas lié à l’actualité, mais plutôt à des besoins de base qui ne changeront pas dans les années à venir.

    Il faut donc que ce projet soit passionnant et inspirant afin d’avoir la motivation nécessaire pour poursuivre l’aventure dans le temps.
    .-= Dernier article de MarieBo Solutions : Bien rédiger pour booster votre référencement =-.

  • Travailler au bord de sa piscine c’est comme partir en vacances avec sa belle-mère…

  • @ Boris

    L’engouement autour de ton article est toujours aussi vif : 68 commentaires pour le 1er post et déjà 21 pour sa 2ème partie. Au total, le chiffre record de ton blog !

    Les commentaires, souvent volumineux et intenses traduisent un fort engagement des auteurs et rendent accro à la série. On y découvre des choses particulièrement utiles.

    Alors, je suis curieux de savoir quel enseignement tu vas retirer de cette expérience pour les posts à venir…même si on le voit déjà un peu :).

  • fregate74
    Répondre

    Oui/non…Sur le fond je suis plutôt d’accord,.
    Surtout sur le fait que cet article a au moins le mérite de faire redescendre sur terre, ou d’amener à une certaine forme de recul, ou de réflexion, les plus fougueux rêveurs.
    Car la mode c’est beau, cool, etc…mais faire tous la même choses ce n’est pas forcement la meilleure forme de société, non?

    Je regarde votre petite communauté depuis 3 ou 4 mois, et je dois reconnaître que cet article et les com qu’il génère, m’aide particulièrement sur la préparation de mon projet….Merci donc tous.

  • C’est surtout dommage de vouloir être au bord d’une piscine pour travailler plutôt que de vouloir s’y baigner ;)
    .-= Dernier article de William : Pourquoi lentrepreneur doit être une pute et autres lecons illustrées par The Social Network =-.

  • Je suis 100 % d’accord avec cette liste, ou presque …

    Je trouve qu’il faut commencer par expérimenter avec des ressources gratuites pour saisir les notions de base des activités sur Internet. Sinon, on achète un ebook après l’autre sans pouvoir mettre les conseils en application parce qu’on n’a pas une vue d’ensemble. J’en parle en connaissance de cause.

    Plusieurs auteurs ne révèlent pas certains éléments clés pour que leurs lecteurs réussissent pour avoir la possibilité de leur vendre encore plus de produits.

    Pour terminer, j’avoue que les lettres de vente m’ont toujours fait rigoler avec l’ordinateur portable sur le bord de la plage. Jamais je ne risquerais de soumettre mon petit ordi chéri au vent, au sable et à la chaleur excessive ;)

    Bravo pour ces articles qui remettent les pendules à l’heure. Gagner de l’argent sur Internet, c’est facile d’une certaine manière, mais en y consacrant de longues heures, surtout la première année. Et on ne finit jamais d’apprendre !
    .-= Dernier article de MarieBo Solutions : Bien rédiger pour booster votre référencement =-.

  • Suis d’accord avec Boris sur la disponibilité requise et le fait d’être joignable. A la création de mon entreprise, je vivais entre Paris et Cologne, puis à Los Angeles. Je travaillais au bord de la piscine. Aujourd’hui, plus possible :-( Mais enfin, je vis confortablement des revenus de l’entreprise.

    Le premier conseil est la patience et la persévérance. Il faut être très pro, même quand on est seul ou à 2. Il faut que votre interlocuteur ne sache pas, a priori, s’il s’adresse à une entreprise de 2 salariés ou de 200 salariés. C’est possible.
    .-= Dernier article de JeanGerard : Fabrication de châssis en bois pour nos reproductions vidéo =-.

  • Concernant le fait de travailler au bord de la piscine pour moi c’est tout à fait possible. Cela dépend du caractère de chacun mais il m’arrive de travailler dehors sans aucun problème. Si j’ai besoin d’être plus concentré, je m’isole avec de la musique sur les oreilles. J’ai aussi un écran anti-reflet sur mon portable.

    Complétement d’accord avec le point 8, un jour il faut se lancer et enlever le pied du frein!
    .-= Dernier article de Erwan : Défi- Créer un Blog à Succès – Solo Guitare- Episode 1 =-.

  • Très bon article en tout cas. De quoi faire redescendre les grands rêveurs de leurs nuages.
    Effectivement, ils sont nombreux ceux qui pensent qu’on peut s’enrichir du jour au lendemain sur Internet, juste en claquant les doigts.

    Et le pire dans toute cette histoire est qu’il y a certains qui profitent de l’ignorance de ces débutants pour se faire un max de sous.
    « Ils veulent s’enrichir rapidement sur Internet? Ok! On va leur vendre leur rêve »
    Et le pauvre débutant qui achète cette « méthode miracle » est le même qui ira dire haut et fort dans les forums que tous ce qui est réussite Internet est de l’arnaque pure et dure.

    Ce serait vraiment bien que tous ceux qui envisagent de se lancer sur Internet sachent d’avance que la réussite viendra uniquement après une longue période de dur labeur.

    Concernant le point N° 3, je suis entièrement d’accord avec Boris. Au bord d’une piscine ou d’une plage, je doute fort qu’on puisse vraiment bien faire un travail qui demande un certain niveau de concentration.
    Moi perso je trouve que c’est une perte de temps parce que l’on ne profite pas à 100% de notre présence sur cette plage, et en même temps on ne fait pas un travail efficace à 100%.

    Amicalement
    Wilfried
    .-= Dernier article de [email protected] pour débutants : Réussir sur Internet- Pourquoi 90 des nouveaux web entrepreneurs échouent Partie 2-2 =-.

  • Tu as bien pour cet article, c’est en effet bq plus claire là!
    .-= Dernier article de fabrice : Sinaï – du monastère de Sainte-Catherine au Mont Moise =-.

  • Oui, on peut commencer seul et avec pratiquement rien. Pas besoin de trafic payant, ni d’externaliser : on peut tout faire à la main.

    Oui, il est préférable (voire quasi-nécessaire) de comprendre l’anglais ! Les USA et le monde anglophone en général ont plusieurs années d’avance sur ce qui se fait en France : les mentors, notamment Eben Pagan (puisqu’on en parle), les meilleurs formation et les informations gratuites les plus utiles ne sont accessibles que dans la langue de Shakespeare.

    Oui, il faut se former en permanence, tester et développer ses stratégies au fil du temps.

    Oui, il faut travailler seul (et beaucoup) au début, pour passer le cap où on peut se permettre d’engager des gens et d’actionner les leviers qui permettront de décupler son efficacité.

    Pour ma part, je viens tout juste de passer le cap des 1000€/mois. Cela me vaudra peut-être d’écrire un petit article sur le sujet « Comment je suis passé de 0 à 1000€ par mois de revenus sur Internet en 8 mois de temps ». :)

    Enfin, oui, il est préférable de s’entourer de personnes qui partagent les mêmes objectifs, de créer des MasterMinds et d’échanger en permanence pour réussir plus rapidement.
    .-= Dernier article de Pierre : Mise à jour – Noms de domaines avec et sans tiret =-.

    • Boris
      Répondre

      @Pierre : merci pour les ajouts et notamment deux points excellents dans ta liste : l’anglais et le mastermind.

      @Wilfried : c’est très vrai. En mélange les deux, on risque de tomber dans ce qu’Eben Pagan appelle la « grey zone », un état dans lequel on est très peu productif.

      @Caroline : je pense que tu as raison. Même dans la société d’aujourd’hui, c’est encore plus dur pour une femme, qui doit souvent passer plus de temps que l’homme à s’occuper de la famille, etc…

  • Hum,

    D’accord avec ce qui a été dit!
    Surtout l’aspect « laisser le temps au temps »

    cedric
    .-= Dernier article de Cédric : Etes-vous un négociateur =-.

  • J’ajouterais juste :
    Oui, il y a des programmeurs qui sont devenus millionaires tous seuls et des produits qui se sont fait connaire uniquement de manière virale. Mais ce sont des exceptions et la partie imergée d’un iceberg de millions d’échecs.
    .-= Dernier article de Sebastien de Kyototradition : Grand concours de bento en partenariat avec Poulpobento ! =-.

  • Entièrement d’accord avec le point 10)

  • Il est de bon ton de faire parfois quelques rappels comme celui-ci Boris, tu as raison ^^
    .-= Dernier article de Rémy Bigot : Comment séduire un business angel =-.

  • Bonjour,

    Je trouve cela un peu facile et ne permettant pas de donner une idée réelle de ce qui attend le futur entrepreneur.
    Ce qui me paraît sur, c’est que même avec la meilleur idée du monde, le meilleur financement, la meilleur équipe, le meilleur réseau, la meilleur étoile, il faudra travailler très dur durant les 7 ans à venir. Et rien que de penser travailler à coté d’une piscine ou partir 2 mois en vacances est tout juste un indice sur le fait qu’il ne faut pas devenir entrepreneur !

    Bonne journée. Eric

  • Merci pour cet article, qui démêle assez bien le Vrai du Faux.
    Il en manque un pour moi, qui serait – poke Time Feriss ;)
    >> NON, travailler 4 heures par semaines, dès la construction de votre entreprise n’est pas le meilleur procédé.

    @Olivier Roland : Bon exemple pour Eben Pagan. Cependant, n’a-t-il pas du les rencontrer au moins une fois, pour créer une dynamique suffisante à l’efficacité?
    Et je te rejoins sur le cadre sympa d’une interview, bien mieux qu’un bureau de 5m² :)
    .-= Dernier article de JN Chaintreuil : Notre-Copropriété – parfois- il faut seulement plonger… =-.

  • Ce top 10 résume bien les différents points évoqués dans l’article précédent. Après chacun aura une expérience un peu différente ou des exemples de personnes pour qui c’est le contraire.

    C’est ce que le web-entrepreneur désire faire et innove pour faire qui rend un tas de chose réalisables. L’exemple de Eben Pagan cité par Olivier montre qu’il ne faut pas s’arrêter à la « norme » et se créer sa propre organisation avec ses besoins personnels. C’est l’avantage de l’entrepreneur : pouvoir innover et s’orienter en fonction de ses besoins.
    .-= Dernier article de David d’Immobilier-danger : Vendre sans agence immobilière – avantages et inconvénients =-.

  • Oui, en tant que web-entrepreneur, on peut travailler d’où l’on veut avec un laptop et une connexion web. N.B: plus votre structure et votre équipe s’agrandit, moins c’est vrai. Passé une certaine taille, on se rapproche du fonctionnement d’une boîte plus traditionnelle.

    Non, je ne suis pas d’accord : cela dépend complètement de comment on organise son entreprise. Eben Pagan a 80 salariés (!) et ils sont tous « virtuels » : ils travaillent de chez eux de partout dans le monde, et son entreprise n’a pas de bureau.
    80 salariés, c’est déjà immense pour une entreprise web, et si Eben Pagan n’a pas besoin de bureaux, toutes les boîtes du web qui ont moins d’employés que lui n’en ont pas besoin si elles s’organisent bien.

    Et tu as oublié le Vrai/Faux suivant ;) :

    Oui, il est possible d’automatiser en grande partie son entreprise et se consacrer uniquement à ce que l’on aime à condition de le faire intelligemment, c’est à dire de comprendre, de maîtriser et d’améliorer ses process et de savoir se retirer personnellement de ceux-ci.

    Pour le reste, je trouve cela assez vrai. Je dirai juste que bosser à la plage ou au bord de la piscine de temps en temps cela fait du bien, et cela permet de stimuler ta créativité. De plus rien ne vaut un beau décor pour faire une belle interview (cf ma récente interview de Josh Kaufman : http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/interview-josh-kaufman/ )
    Tu vas me dire que cela aurait été mieux de faire cette interview dans un bureau de 5m² éclairé au néon ? ;)
    .-= Dernier article de Olivier Roland : Interview – Eric Dupin de Presse-Citron =-.

  • Bonjour Boris,

    Très bon article :) Je suis à 100% d’accord avec la majorité de ces points.

    Concernant le point numéro 3, personnellement j’ai bien essayé de travailler l’été avec mon laptop sur mon salon de jardin, et même sous un parasol : d’une, on y voit rien sur un écran de portable à l’extérieur, et de deux, rien que le bruit du vent, des oiseaux, des voisins (dans leur piscine…eux…), et des voitures qui passent devant chez moi, cela empêche vraiment de se concentrer et de travailler avec efficacité…

    Ah oui… et j’ai oublié… les seules et uniques fois où j’ai essayé de bosser dehors, je devais sans cesse surveiller fourmis et autres bestioles, pour ne pas qu’elle rentrent dans les systèmes de ventilation de mon ordinateur… lol :)

    Et par rapport aux points 7 et 8 sur la formation, je ne peux qu’être qu’à 100% d’accord aussi. D’ailleurs, personnellement je suis un « malade » de la formation professionnelle :) et se former c’est aussi gagner énormément de temps (et donc indirectement de l’argent).

    Néanmoins, attention aussi à ne pas tomber trop longtemps dans « l’excès » de formations, car se former c’est bien et pratique pour progresser et d’une manière générale pour ne pas se « ramollir le bulbe » tout au long d’une vie, mais c’est la mise en application correcte de se que l’on apprend et la persévérance qui fera rentrer l’argent.

    Pas plus tard qu’hier, un contact me demandait sur Skype si tel formation était efficace et si elle allait lui rapporter de l’argent une fois qu’il l’aura suivi. Je lui ai tout simplement répondu que l’efficacité d’une « bonne » formation dépendait surtout de ce que l’on en fait ensuite, de sa mise en application. :)

    Bonne journée.

    David.
    .-= Dernier article de David : Comment Augmenter le Trafic Internet Sur Votre Site Web Et Si Vous Stoppiez La Bidouille =-.

    • Boris
      Répondre

      @David : j’avoue j’ai essayé aussi le « bosser dehors avec mon ordi ». J’avais la capacité de concentration d’un enfant de deux ans. De mon côté, j’avais en revanche été épargné par les insectes !
      100% d’accord avec toi pour les formations. Aussi bonne qu’une formation soit, elle n’aura aucune valeur si elle n’est pas suivie de mise en pratique.

      @salemioche : t’as raison de prend des tics de vieux profs ; )

      @Olivier Roland : Je ne fais nullement référence dans ma phrase, à la nécessité d’avoir des bureaux et des employés réunis sous un même toit. Eben est l’un de mes modèles et j’essaie le plus possible d’avoir une entreprise dématérialisée.

      En revanche de ma propre expérience, qui dit employés, dit nécessité d’être joignable, de pouvoir faire un brief quotidien – même virtuel – avec son équipe, de ne pas avoir 6 heures de décalage horaire et être déconnecté avec son équipe.

      C’est cette nécessité d’être disponible, de pouvoir motiver, diriger et donner du feedback à son équipe (virtuelle ou pas) de manière efficiente qui rend la vie nomade plus compliquée, une fois une certaine taille atteinte.

      Je suis parti début 2008 bosser 2 mois à Buenos Aires, avec mon laptop. A l’époque j’étais seul dans ma boîte donc je n’ai pas eu de soucis. Aujourd’hui, partir deux mois dans un pays avec un décalage horaire de +3 heures et une connexion Internet capricieuse enrayerai à coup sur le fonctionnement optimal de ma société. Sans parler des relations moins qualitatives que j’aurai avec mes partenaires, prestas etc…

      D’accord avec toi à propos de l’automatisation des process et le fait de se faire une séance de boulot « en outdoor » de temps en temps pour faire travailler le « right brain ». Mais ce genre d’escapade de boulot n’est pertinent que pour un travail créatif type brainstorming, planification, édition, etc… (ou interview!) ; )

  • C’est bien de rappeler les valeurs du labeur. Pour réussir il faut travailler dur.

  • 10 / 10

    what else ? :-)

    On doit pouvoir reduire la liste, il y des doublons, mais c’est le propre de l’apprentissage ;-)
    .-= Dernier article de salemioche : Dropbox- sauvegarde en ligne =-.

Postez votre Commentaire

Votre Commentaire

Nom*
Site Web